Comment améliorer ton anglais sans (trop) souffrir

Tu rêves de briller en société en récitant dans un anglais impeccable “To be, or not to be, that is the question: Whether ’tis nobler in the mind to suffer The slings and arrows of outrageous fortune, Or to take Arms against a Sea of troubles, And by opposing end them: to die, to sleep No more; and by a sleep, to say we end the heart-ache, and the thousand natural shocks that Flesh is heir to?” Ou, plus honnêtement, t’as juste envie de comprendre ce qu’il se passe dans Stranger Things ou de parler au grand brun qui sert des mojitos à 15 balles sur la plage à Barcelone sans avoir l’air de trop souffrir linguistiquement parlant mais tu sais pas par où commencer pour améliorer ton anglais.

J’ai passé ma vie à étudier des langues étrangères. Je suis francophone à la base, j’ai commencé le néerlandais à l’école primaire, ensuite j’ai appris l’anglais par moi-même et j’ai fait de l’allemand au lycée. Après ça, j’ai fait des études de traduction, où j’ai appris l’espagnol, toujours l’anglais et même un peu de suédois (hej, suddgummi). La seule langue étrangère que je maîtrise encore vraiment après toutes ces années, c’est l’anglais. Pourquoi? Parce que j’ai l’ai apprise toute seule et que j’ai continué à la pratiquer sans suivre de cours.

Bon, d’accord, plus on est jeune quand on commence à apprendre une langue, plus c’est facile. Ceci dit, je crois dur comme fer qu’avec un peu d’autodiscipline, un adulte peut apprendre une langue sans forcément devoir suivre des cours.

Ah oui, j’ai oublié de te dire que mon métier c’est prof d’anglais pour adultes.

Voici quelques conseils que je donne toujours à mes étudiants pour qu’ils continuent d’apprendre et d’améliorer l’anglais sans moi.

 

  1. Apprends à vivre sans les sous-titres

mcm.gif

 

Bon nombre de mes étudiants imaginent qu’il suffit de regarder leurs séries préférées avec les sous-titres (en anglais ou français) pour s’imprégner de la langue comme par magie.

norman-faux.gif

La seule chose que tu vas apprendre en faisant ça, c’est à lire.

Je peux regarder des films bulgares en V.O. avec les sous-titres en français pendant 10 ans, j’apprendrai jamais le bulgare.

Si tu es débutant.e : prends ton film préféré, celui que tu connais par coeur et regarde le en anglais (avoue que c’est Dirty Dancing). Solution alternative : regarde des dessins animés en anglais.

Si tu as un niveau moyen : à partir de maintenant, regarde toutes tes séries et tous tes films en anglais avec les sous-titres en anglais.

Si tu as un niveau avancé : c’est fini les sous-titres, tu es grand.e, maintenant, tu n’as plus grand chose à faire pour améliorer ton anglais!

Essaie d’avoir une écoute active : fais attention à ce que les gens disent, comment ils le disent et pourquoi ils le disent comme ça et pas autrement.

 

2. Sers-toi de l’anglais pour faire des trucs que tu aimes

Je m’explique : si tu aimes le maquillage ou démonter ton PC, va voir des tutos makeup en anglais sur YouTube. Si t’es fan de cuisine, achète-toi un livre de recettes en anglais et amuse-toi à les suivre. Si tu es mélomane, tu n’as pas d’excuse : l’anglais est partout dans la musique!

Le plus important c’est de combiner l’apprentissage de l’anglais avec quelque chose qui t’intéresse ou que tu gères déjà.

 

3. Chante

1469120815-copywritten

Quand j’étais enfant, je passais des heures à écouter mes chansons préférées tout en lisant les paroles. Parfois, je ne comprenais pas tout ce qu’elles racontaient et, en y repensant, c’était quand même à l’origine de situations un peu bizarres du genre :

 

Soit.

Si tu te plonges dans la musique anglophone, tu vas vraiment améliorer ta prononciation, ton audition, ton vocabulaire et ta grammaire. Encore aujourd’hui, je sais que j’utilise des expressions que j’ai apprises en écoutant George Michael ou Oasis.

 

4. Lis

La lecture est probablement LA meilleure manière d’améliorer ton vocabulaire. Etant donné que tu lis à ton rythme, tu as le temps de réfléchir à ce que tu viens de lire, d’essayer de deviner ce que tu n’as pas compris, de rechercher le vocabulaire ou de tout simplement relire à ton aise. Non, lire des sous-titres ça ne compte pas.

i-dont-understand-gif-1

Cependant, fais attention à ce que tu choisis de lire. Si tu n’as pas déjà un certain niveau, il ne faut pas se jeter à corps perdu dans la lecture des bouquins de Game of Thrones en V.O. car cela risquerait de te dégouter plutôt que d’améliorer ton anglais. Il existe en anglais ce que l’on appelle des “graded readers”. Ces livres sont en fait des adaptations (simplifiées) d’ouvrages connus. Il en existe pour tous les niveaux et c’est un très bon moyen de lire sans souffrir.

 

Pour avoir une idée de ton niveau par rapport à tes connaissances grammaticales:

http://92.43.118.89/files/Penguin%20Readers%20PDF/Pearson-Readers-Grammar-Contents-Web.pdf

5. Parle tout.e seul.e (et tout haut)

Je suis d’accord : ça a l’air bizarre dit comme ça, surtout si au départ, tu n’es pas du genre à te parler à toi-même mais fais-moi confiance. En te parlant à toi tout.e seul.e, tu vas améliorer ta fluidité sans devoir gérer le stress d’être écouté.e. Tu vas t’habituer à sortir des phrases de plus en plus complexes (n’hésite pas à répéter dix fois la même chose tant que cela ne te semble pas acceptable) et, quand le moment viendra de parler devant des gens qui te regardent avec leurs gros yeux méchants, tu auras déjà de l’entraînement!

 

6. Parle (avec d’autres êtes humains)

Au départ, il ne faut pas nécessairement exiger de parler avec des locuteurs natifs. Parler avec quelqu’un, aussi non natif qu’il soit, ça va déjà beaucoup t’aider à améliorer ton anglais et ta fluidité.

Si d’aventure, tu décides de devenir un anglophile de compétition, là, oui, tu vas devoir te tourner vers de vrais anglophones ce qui, grâce aux internets, n’est vraiment pas difficile à faire. Mais ne va pas t’imaginer qu’ils vont t’expliquer la différence entre le present perfect simple et le present perfect continuous. Ca c’est le boulot des braves professeurs d’anglais (tu peux me contacter sur mon Insta si tu as des questions de grammaire, d’ailleurs).

N’hésite pas à demander à ton anglophone de choix de bien corriger les fautes que tu fais car ce n’est pas spontané chez tout le monde. Imagine que tu es en train de discuter avec un étranger qui tente bien que mal de te parler français, il y a peu de chances pour que tu t’amuses à corriger toutes ses fautes s’il ne te le demande pas au préalable.

 

7. Fais une immersion linguistique maison pour améliorer ton anglais

Ce n’est pas toujours faisable d’aller étudier ou vivre à l’étranger. Il y a moyen de se faire sa petite immersion linguistique maison pour pas grand chose.

  • mets ton smartphone, toutes tes applications, Google Maps et ton ordinateur en anglais
  • fais pareil avec tes jeux videos
  • écoute la radio/webradio en anglais (c’est fini d’entretenir cette relation douce-amère avec Nostalgie)
  • si tu vis avec quelqu’un qui se débrouille déjà en anglais, forcez-vous à communiquer en anglais (je te préviens, si c’est ton mec/ta meuf, ça va être souffrance).

 

8. Tombe amoureux en anglais

Bon, si tu as déjà quelqu’un, désolée. Par contre, si tu es célibataire… Pars à la chasse à l’anglophone!

Soyons réalistes : quand on est amoureux, on a envie de discuter avec la personne pendant des heures, de comprendre exactement tout ce qu’elle raconte et d’exprimer nos sentiments les plus profonds de manière précise. Bon, plus tard, on aura surtout envie d’avoir raison et de prouver que l’autre a tort et ça demande une bonne connaissance de la langue aussi!

En plus, être amoureux de quelqu’un qui vient d’ailleurs, c’est une incursion inestimable dans une autre culture. Et apprendre une langue sans apprendre l’une de ses cultures, c’est un peu artificiel, non?

 

A éviter…

  • acheter 8 livres de grammaire, 3 dictionnaires et 4 méthodes d’apprentissage Assimil (désolée, les mecs). Un bon dico avec une section grammaticale au milieu te suffira amplement pour améliorer ton anglais. Pour les applications, je te recommande wordreference et webster. Elles sont gratuites.
  • se forcer à regarder le journal télévisé sur la BBC parce que ton vieux prof d’anglais t’a dit que c’était la seule manière d’apprendre. Si tu ne t’intéresses pas à l’actualité, à quoi bon? T’es pas venu.e pour souffrir.
  • dépenser son argent inutilement dans des applications du style Babbel ou Duolingo. Ca ne marche pas.
  • s’imaginer que le seul moyen de parler une langue correctement, c’est de vivre à l’étranger. Non. Y’a plein de gens sur cette terre qui n’ont pas pu se permettre de vivre à l’étranger pour apprendre des langues et qui en parlent plein et vraiment bien. Et d’un autre côté, y’a plein de gens qui habitent dans un pays étranger depuis des années et qui ne maîtrisent toujours pas la langue du pays d’accueil.
  • espérer parler anglais comme Jean-Claude VanDamme au bout de 3 mois. Si c’était aussi facile, ça se saurait et je ne serais pas en train d’écrire cet article (et tu ne serais pas en train de le lire).

 

J’espère t’avoir donné quelques pistes pour améliorer ton anglais!

 

J’te laisse, j’ai des chansons de George Michael à traduire.

 

Comment améliorer son anglais

 

 

 

3 Comments

  1. June 11, 2018 / 4:33 am

    I am sorry my comment has to be in English! I did use a translator app to know what you said. This was pretty impressive. I guess I should have used the translator to respond, but I was afraid it would not end up being correct!

Leave a Reply